jeudi 8 février 2018

Chaos debout de Philippe Mangion

Résumé :

Fabien est un trentenaire célibataire. Intrigué autant qu'attiré par les femmes, il est dans leur constante observation. La conquête n'est pas son principal objectif. Il est essentiellement à l'écoute de ses propres sensations, laissant sa pensée dans un chaos interne dont il s'accommode. Cette conscience aiguë de soi empêchait jusqu'à présent la régression qui lui aurait permis de tomber amoureux. Mais la rencontre d'Isabelle va tout changer...

Ce roman court est suivi de vingt nouvelles où il est question, en vrac, de harpies, de Nice, de guerre végétalo-carnassiennes, de père noël, de football, d'Arthur Rubinstein, du Faubourg-Saint-Denis, du lion et du rat, d'autoroute, de Corse, de street-art, d'anévrisme, d'architecture et de sexe tous genres confondus.


Avis :

Fabien, jeune trentenaire, célibataire est un homme qui a une fâcheuse tendance à se poser continuellement des questions. Lorsqu'il ne se pose pas de questions sur sa vie, il va se mettre à penser aux autres personnes qui l'entourent, notamment le sexe opposé.

Il se pose de nombreuses questions sur lui, sur sa façon d'être, sur sa façon de penser, sur sa façon d'agir mais aussi sur la façon dont les autres personnes le perçoit. Vous l'aurez compris, il est du genre à beaucoup penser mais à trop penser ne loupe-t-il pas le coche ? Penser c'est bien, agir c'est mieux non ?

Fabien est du genre à s'imaginer rompre avant même de trouver la personne qui va conquérir son cœur ! CQFD ! Dans sa tête, c'est le bazar le plus complet, et ça se comprend ! Il ne voit pas les choses simplement ou d'un autre/bon œil, il aime bien se compliquer la vie. Bref, c'est le chaos le plus complet dans sa tête, et nous, lecteurs, le suivons dans son exposé.

Avec "Chaos debout", je découvre la plume de Philippe Mangion, auteur auto-édité qui nous offre un livre plus ou moins étrange. Ce livre n'est pas un roman au sens propre du terme, j'ai eu l'impression de lire un livre sociologique où l'auteur s'est attardé sur le comportement social d'un individu en particuliers.

La partie psychologique est intéressante, on est dans la tête de Fabien, il nous laisse entrevoir tout ; que ce soit ses peurs, ses peines, ses angoisses, sa détresse parce que oui, il est seul, il a peur, il ne sait pas quoi faire, il ne sait pas comment faire pour s'en sortir mais pire que tout, il ne sait pas ce qu'il veut. Il se pose beaucoup de questions mais pas les bonnes !

J'ai trouvé ma lecture intéressante mais il y a une chose qui m'a dérangé et je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. L'auteur a écrit son récit de façon tellement concise que nous sommes vite happé par son récit, la curiosité prime, on veut savoir ce que va faire Fabien.

S'en suit une vingtaine de micro-nouvelles qui représentent des instants courts de vie. La moyenne de ces micro-nouvelles sont de deux à six pages. Comme vous pouvez le constater, il y en a de toutes les tailles et forcément pour tous les goûts. J'ai trouvé ces micro-nouvelles très différentes et surprenantes. J'en ai apprécié une, "La fille de l'autoroute", et d'autres beaucoup moins comme "La seconde commune de Paris". Les amateurs du genre seront servis à ce niveau en tout cas.

Je dois vous dire que la présentation du livre m'a quelque peu perturbé au tout début. En effet, je n'avais pas compris que le chapitrage du livre était là pour nous permettre de faire la transition entre la novella qui fait soixante-dix pages environ et les micro-nouvelles qui sont pour le coup très inégales entre elles et je pense que le choix de la continuité de la lecture de ces micro-nouvelles y est pour quelque chose.

En conclusion, la première partie de ce livre est vraiment pas mal mais je n'ai pas été fan des micro-nouvelles qui suivent la novella.


Note : 5/10


Je remercie Philippe Mangion pour ce service de presse.

15 commentaires:

  1. Ce n'est pas le genre de livre que je lis habituellement ... Je ne sais pas si je pourrais aimer. A voir s'il croise ma route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le lis, tu me diras ce que tu en auras pensé ?

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Vous pouvez "croiser la route" de Chaos debout sur ce lien, où vous en trouverez un extrait, en espérant qu'il vous incite à pousser la curiosité.
      http://www.chaines-de-caractere.com/chaos-debout.html
      Quant aux nouvelles courtes, certaines sont en accès libre sur mon blog :
      http://www.chaines-de-caractere.com/tag/nouvelles/
      Bien sincèrement,
      Philippe Mangion

      Supprimer
  2. Ah, je crois que ce ne sera pas pour moi malheureusement...

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est clairement pas pour moi mais merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la découverte mais je passe mon tour, pis la couverture ne me donne pas du tout envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de soucis, je peux comprendre.

      Supprimer
  5. Merci beaucoup chère Diablotine pour votre chronique.
    Chaos debout attire des avis contrastés et j'espère que votre texte éveillera parmi vos lectrices et lecteurs la curiosité à laquelle vous les engagez.
    C'est une expérience de lecture comme ce fut pour moi une expérience d'écriture.
    Bien sincèrement,
    Philippe Mangion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec plaisir Philippe. Je vous remercie pour votre confiance.
      Je vous souhaite tout le meilleur.
      Amicalement,
      Diablotine

      Supprimer
  6. Pour le coup, je ne suis pas trop tentée :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis Steph, ce sera pour une prochaine lecture :)

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Pas de soucis Pauline, ce sera pour une prochaine fois

      Supprimer