mardi 20 février 2018

Les "Saltimbanque" font leur show chez la Diablotine

Bonjour,

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir deux livres enfants qui sont disponibles chez Saltimbanque éditions. J'espère que cette sélection vous plaira autant qu'à nous, à la maison !

Je commence par vous présenter "On n'arrête pas le progrès" de Pascale Hédelin et de Felix Rousseau.

Résumé :
Qui l'eût cru ?
L'ancêtre de nos ordinateurs était plus long qu'un autobus !
Et le premier téléphone pesait 4 kg, un mastodonte face au poids plume de 100 g que l'on utilise aujourd'hui.

Quant aux premiers livres, c'est sur de l'argile que nos aïeux les écrivaient.
Difficile à imaginer et pourtant...
Les objets qui nous entourent ont une histoire souvent incroyable !

Décidément, on n'arrête pas le progrès !

Avis :

J'ai personnellement eu un petit coup de cœur pour ce livre où l'on nous présente les divers ancêtres des objets que nous utilisons de nos jours. Cela va permettre aux enfants (et même aux parents) de voir les avancées que l'on a fait depuis la nuit des temps. Ce livre documentaire montre comment de génération en génération nous avons progressé, que ce soit pour le téléphone, le vélo, l'avion, le train et bien d'autres choses utiles de notre quotidien qui sont passées sous le scan de l'auteur.

Ce livre nous apprend beaucoup, sur la confection des objets que nous utilisons chaque jour ou que nous empruntons sans se poser de questions. Les illustrations sont nombreuses, les explications intéressantes et captivantes pour certaines.
Une double-page est consacrée à chaque objet, il leur fallait au moins ça pour bien les présenter. Il y a seize grands chapitres en tout, où beaucoup d'objets ont leur place tel que l'éclairage, le bateau, l'automobile...

Les illustrations de Felix Rousseau apportent un plus indéniable à cet ouvrage, il a réussi à nous présenter les objets du quotidien, à leur donner vie dans ce livre qui se dévore du premier regard. Je pense que vous l'aurez compris mais je vous recommande chaudement ce livre.

Note : 10/10


Je vous parle à présent de "Un ours dans ma classe" de John Lavoignat et de Csil.

Résumé :
Quoi ? 
Un ours dans mon école ?
Mais que fait cette grosse boule de poils ici !
Personne ne semble trouver a bizarre, mai moi, j'ai un peu peur...

Avis :

Je vous propose de découvrir ce livre tout mignon tout pleins qui parle des peurs des uns, des autres, des différences des uns, des autres. Ce petit album jeunesse va nous raconter l'histoire d'un petit garçon qui plein de préjugés va vite changer son fusil d'épaule pour se lier d'amitié avec le petit nouveau...

Il est vrai qu'un ours dans une école, ce n'est pas banal ! Mais les craintes de ce jeune garçon va être balayées grâce à cet ours ô combien attachant. Il va s'apercevoir que ce petit ours est comme tout le monde, ou pas !

La morale de cette histoire est qu'il ne faut pas se fier aux apparences !

Note : 10/10

J'espère que vous aurez pris autant de plaisir à les découvrir que j'ai eu à vous les présenter.


Je remercie Saltimbanque éditions pour leur confiance.

La séparation de Dinah Jefferies

Résumé :

Malaisie, 1955.
Lydia Cartwright vient de rentrer chez elle après avoir passé du temps auprès d'une amie malade. Mais la maison est vide, les serviteurs sont partis, et le téléphone a été coupé. Où est donc passé son mari, Alec ? Et ses deux petites filles, Emma et Fleur ?
Désespérée, la jeune femme contacte l'employeur de son mari et apprend qu'Alec a été muté ailleurs. Pourquoi ne l'a-t-il pas attendue ? Pourquoi n'a-t-il pas laissé de message ? Elle se lance alors dans un périlleux voyage à travers la jungle en guerre, sans se douter que des milliers de kilomètres la séparent de sa famille. Forcée de se tourner vers Jack Harding, un homme qu'elle avait juré de ne plus revoir, elle va tout faire pour retrouver ses proches.
Mais sera-t-elle capable de supporter la trahison de ceux en qui elle avait confiance ?

Un grand destin de femmes, de la Malaisie à l'Angleterre des années 50.


Avis :

A la place de Lydia, je ne sais pas ce que j'aurai fait dans sa situation mais une chose est sûre, on ne part pas comme ça avec des enfants sans laisser de mots, sans laisser de traces, ni rien...

Lydia vit en Malaisie avec sa petite famille, Alec son mari, Emma et Fleur leurs filles. Elle a passé quelques semaines au chevet d'une amie qui était gravement malade mais à son retour au domicile familial, elle retrouve une maison vide, sans occupants. Paniquée, elle passe de nombreux coup de téléphone et apprend que son mari aurait soi-disait été muté. Mais pourquoi n'a-t-il pas prévenu sa femme qu'ils devaient tous partir rapidement ?

Elle tente de les rejoindre rapidement sur place sauf que voilà, la maison où ils étaient censés se trouver, mari et enfants a pris feu...

De l'autre côté de l'Atlantique se trouve une petite fille qui est totalement perdue. Elle se retrouve dans un pays qu'elle ne connaît pas et qui ne lui semble pas des plus accueillants. La relation avec son père et sa sœur va de mal en pis. Elle n'a aucune nouvelle de sa maman, elle ne comprend pas pourquoi elle n'en a plus. Pour elle, leur mère ne les a pas abandonné, elle ne peut pas faire une chose pareille, elle ne peut pas, elle le sait, elle le sent et elle ne perd pas espoir. Mais que s'est-il passé pour que la situation dérape ainsi ? Pourquoi Alec a-t-il pris la poudre d'escampette ? Pourquoi simuler leurs décès ? Est-ce que cette mère et cette petite fille pourront être réunies de nouveau ?

Autant vous dire, que j'ai lu ce roman d'une seule traite ! Il ne fallait pas me déranger. Je devais savoir, je devais comprendre pourquoi son mari a agit ainsi !? Pourquoi il a décidé de séparer leurs enfants de cette mère aimante qui va braver tous les dangers pour les retrouver ? Pourquoi, tout simplement !?

A travers le résumé de ce roman, vous ne voyez que le sommet de l'ice berg parce que la réalité est bien plus terrible que ça ! Parce que le parcours de Lydia pour trouver les siens ne sera pas de tout repos, bien au contraire, elle va vivre un effroyable périple qui va l'amener à retrouver ses enfants disparus.

Au début, cette pauvre Lydia pense que ses enfants ont péris dans cet incendie. Elle sera totalement anéantie, elle va vivre la pire chose qu'il puisse arriver à un parent, j'en ai eu les tripes noués, les larmes aux yeux tant j'ai été touché par cette maman qui doit continuer à vivre malgré l'absence de ses progénitures. Elle essaie de survivre tant bien que mal en Malaisie où la révolution fait rage.

Elle s'apercevra que ce qui devaient être des amis ne l'étaient pas en réalité. De cette réalité, elle va puiser la force nécessaire pour se ressaisir au lieu de se laisser couler. Elle est seule, oui mais face à l'adversité, face aux difficultés, elle saura y faire face.

Puis nous avons Emma, l'une des filles de Lydia qui va prendre part au récit, ce qui va davantage le rythmer. Nous donner le point de cette petite fille de douze est très judicieux de la part de l'auteur !

Emma ne comprend pas cette nouvelle situation, elle va vite se rebeller mais les coups de son père vont vite tomber, il va la prendre à partie. En elle, il verra le caractère rebelle de Lydia. Cette pauvre enfant devra elle aussi subir de nombreuses épreuves et vivre avec un homme qui l'effraie un peu et qui taie la disparition de son épouse... Elle se sentira seule, à l'écart de sa famille. Elle espère secrètement que sa mère est quelque part et qu'elle va la retrouver et l'emmener avec elle.

J'ai beaucoup aimé ce livre qui est terriblement fort en émotions, gardez une boîte de mouchoirs à proximité, vous en aurez besoin ! Rassurez-vous, ce n'est pas un récit dramatique que je vous propose de découvrir, l'auteur a habillement dosé la chose. Le récit est très bien rythmé avec une trame solide et intéressante.

Dinah Jefferies nous offre le point de vue de deux personnages fort attachant. Cette mère et cette fille qui ont un lien indéfectible, un lien invisible qui les relie et qui les maintienne la tête hors de l'eau. L'espoir de ces deux personnages est beau, touchant à souhait. Leur courage pour trouver le bonheur est sans limite, on ne peut que les admirer pour ça, on ne peut que l'espérer pour elles.

Je ressors de ma lecture toute chamboulée, toute retournée, je me suis mise à la place de cette mère qui n'a jamais baissé les bras pour retrouver ses petits, bravo !


Note : 9,5/10


Je remercie les éditions Charleston pour cette découverte.

#08 TTT

Bonjour,

Comment allez-vous ? Voici le "Top Ten Tuesday" ("Top Dix du Mardi"). C'est Frogzine qui a repris le concept pour les francophones. Ce sera une façon pour vous de mieux me connaître en répondant à quelques questions mais aussi pour moi, à mieux vous connaître en lisant vos réponses à ces questions, que ce soit ici ou les réseaux sociaux !

Le thème du jour est :

"Les 10 personnages avec qui vous aimeriez être amis"

1. Hermione Granger dans "Harry Potter"

2. Blaire dans "De tout mon être"

3. Beatrix de "Un peu, beaucoup, à la folie"

4. Charlize dans "Pretty wife"

5. Anne de Valière dans "La dame de Knox"

6. Layla dans "Pas sans toi" (nouvelle de Sylvia Day)

7. Andréa de "Quand l'imprévu s'en mêle"

8. Clara dans "Les choix de Clara"

9. Margot dans "Wild Girl"

10. Belle dans "La Belle et la Bête"


Pour tout vous dire, je me suis posée la question et je l'ai posé à mes enfants car le thème est vaste mine de rien et en entendant leurs réponses, j'ai eu le déclic. Quels personnages auriez-vous choisi pour ce thème ? Quels sont les personnages avec qui vous voudriez être amis ? Je suis toute ouïe !

lundi 19 février 2018

Léna d'Anne Saulot

Résumé :

A quinze ans, quand elle rencontre Vince sur les bancs du lycée, la vie de Léna a sombré dans le chaos. Son père est parti avec une femme plus jeune, sa mère s'est suicidée et elle vient d'emménager chez ses grands-parents avec sa sœur cadette. Grâce à lui et à son nouveau groupe d'amis, elle retrouve un certain équilibre, mais, ils ont beau s'aimer, tous deux ont des aspirations différentes. Lui est épris de musique et de liberté, elle, écrasée par son lourd passé familial, est tétanisée par le peur de souffrir.

Au fil des années, leurs chemins n'auront de cesse de se croiser...


Avis :

J'avais découvert la plume d'Anne grâce à un concours auquel j'avais remporté "Love story au collège" chez ma popine Satine's Book, une petite lecture que j'avais beaucoup apprécié. Il y a quelques jours, j'ai pris plaisir à la découvrir sous un format plus gros, avec une histoire plus vivante, plus aboutie. On peut dire ici, que la boucle est bouclée, j'ai été comblé et je pense que l'épilogue n'y est pas étranger.

Si je ne vous ai pas donné mon avis tout de suite, c'est parce qu'il m'a fallu un peu de temps pour bien intégrer cette histoire, il m'a fallu du temps pour être objective parce que cette histoire m'a totalement chamboulé, parce que Léna est très touchante tout comme Vince d'ailleurs mais à un autre niveau mais revenons un peu au commencement.

On va suivre Hélène alias Léna qui n'a pas eu une vie des plus faciles. Entre un père infidèle et une mère suicidaire qui finira par passer à l'acte, il faut dire que pour cette jeune fille, ce n'est pas super pour démarrer sa vie...

La vie de Léna n'est pas un long fleuve tranquille bien au contraire, elle va connaître et vivre des choses qui vont vous prendre aux tripes tant c'est criant de vérité parce que cela pourrait arriver à n'importe qui. C'est Léna qui nous raconte l'histoire, on va la suivre sur trois principaux grands axes de sa vie. Je ne sais pas comment lui est venue le découpage mais cela a marché du tonnerre parce que l'on ne ressent pas comme un vide, comme un oubli, non, ce découpage s'emboîte parfaitement au récit.

On fera la connaissance de ses amis, de sa famille, de ses amours... Bref, des personnes importantes pour elle à ces moments-là de sa vie qui étaient présents. Le quotidien de Léna n'est pas tout blanc ou tout noir, elle va faire en sorte de voir des nuances de gris, faire un pas vers la lumière qui la mènera vers le blanc. Elle va se relever, elle va se battre, elle va tout faire pour s'en sortir ; il faut dire qu'elle est têtue comme une mule et que parfois cela peut la desservir. Nous sommes là, spectatrice du récit de Léna, telles des pom-poms girls, on la soutient, on la suit la boule au ventre parce qu'on espère sincèrement qu'elle va y arriver. 

Il y a Vince, ce jeune homme charmant et ô combien sexy qui aime la musique et qui n'a qu'une envie, vivre de son art, de sa passion. Ce jeune homme fera chavirer tous les cœurs dont celui de Léna qui passera également à la moulinette mais il faut dire que ces deux-là sont tellement différents qu'ils n'auront aucune chance d'arriver à quelque chose. Mais ne dit-on pas que les opposés s'attirent ? Quand on veut, on peut ?

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, Anne les a très bien travaillé, ils s'incorporent parfaitement au récit. Anne a pris le temps de travailler tous ces personnages qu'ils soient principaux ou secondaires de la même façon, ce qui est un gros point pour la lectrice que je suis ! J'attache beaucoup d'importance à la psychologie des personnages et je trouve que l'auteur a magnifique bien œuvré.

La plume d'Anne a considérablement évolué par rapport à "Love story", elle est devenue plus sûre, plus mature. On sent que l'auteur a beaucoup mûri entre l'écriture de l'un et de l'autre. Sa plume est fluide, agréable, dure parfois mais toujours avec sincérité, efficacité.

La musique est l'atout majeur de ce roman car sans elle, l'ambiance aurait pu être plombé mais les personnages ne sont pas en reste avec leur petit caractère qui nous offre un moment sympa et de gaieté.

Tout ça pour vous dire que "Léna" est une lecture qui m'a énormément plu et que je ne peux que vous recommander ; en espérant qu'il en sera de même pour vous !


Note : 9,5/10


Je remercie Anne pour sa confiance, pour sa patience, pour cette belle lecture, en espérant que ce ne sera pas la dernière !

Merci beaucoup Anne pour cet immense honneur de me citer dans les remerciements dans votre livre, j'en étais émue aux larmes et le suis encore. Je ne peux que vous encourager à poursuivre l'écriture, vous avez un talent incontestable ! Au plaisir de vous relire 💖.

#107 : C'est lundi ! Que lisez-vous ?

Bonjour,

Je vous souhaite une bonne semaine tout le monde, surtout si vous êtes en vacances ! Du coup, vous aurez du temps pour lire... Ou pas ! Mais avec quelques billets jeunesses que je posterai cette semaine, je vous donnerai quelques idées pour occuper vos enfants pendant que vous pourrez lire tranquillement 😉 !

En ce lundi matin, il est temps pour moi de vous parler de mes lectures passées :
Aussitôt reçu, aussitôt lu 😍



De ce que je lis :

Et de ce que je prévois de lire :

Et vous, que prévoyez-vous ou que lisez-vous en ce lundi ? Je suis toute ouïe.

dimanche 18 février 2018

#115 : Mon IMM

Bonjour les livrovaures,

Comment allez-vous en ce dimanche où le soleil règne en maître ? Pour ma part, je suis joie parce que tout est revenue à la normale et que ma factrice m'a apporté hormis les factures qu'elle aurait pu encore garder un peu 😀 et des livres pour mon plus grand bonheur 😍😎.

Voici les livres qui sont venus rejoindre ma bibliothèque ou mon ordinateur pour certains avec :

Mes achats 😍😎

Quels sont les livres qui sont venus rejoindre votre tablette, liseuse ou bibliothèque ?

Golem : le tueur de Londres de Peter Ackroyd

Résumé :

Londres, 1880. Huit ans avant Jack l'Éventreur sévisse à Whitechapel, la peur avait un autre nom...

Alors que les corps de deux prostituées ont été découverts dans le quartier voisin de Limehouse, la rumeur se répand qu'un Golem, figure mythique de la tradition hébraïque, erre dans les rues de la ville en quête de nouvelles victimes.

Ce qui n'empêche pas une troupe de théâtre de continuer à se produire dans les cabarets. Parmi les comédiens, Elizabeth et Dan Leno, adepte du travestissement.

Lors d'un spectacle, John Cree, bourgeois érudit et écrivain insatisfait, tombe sous le charme d'Elizabeth, qu'il épouse. Quelques temps plus tard, on retrouve le corps sans vie de John. Son journal intime révèle qu'il serait le mystérieux Golem. Mais sa femme semble, elle aussi, dissimuler bien des secrets...

Ce roman a été adapté à l'écran par le réalisateur Juan Carlos Medina, avec Olivia Cooke et Bill Nighy. Un film qui a reçu le Prix du jury du festival du film policier de Beaume en mars 2017.


Avis :

On connaît tous Jack l'Éventreur, on ne le présente plus, nous savons tous les atrocités qu'il a commises mais connaissez-vous le Golem ? Celui qui a longtemps sévit avant Jack l'Éventreur ?...

L'auteur ici nous rapporte les crimes qu'aurait commis ce Golem, qui est en fait une figure emblématique de la tradition hébraïque. Pour ma part, cela a été une totale découverte. J'ai donc suivi la lecture de ce livre avec grand intérêt parce que j'aime beaucoup apprendre de mes lectures.

Nous sommes à Londres, en 1880 où un assassin insaisissable, invisible même opère dans le quartier de Limehouse. On le surnomme le Golem. Que ce soit la presse, la police, les p'tits gens, bref, tout le monde !

Le Golem est une créature mystique juive, qui est un démon assoiffé de sang et qui est fait d'argile. Il est capable de se faire et de se défaire à volonté. Le journal intime de John Cree, qui est écrivain révélera qu'il est cet abominable monstre. Dans son journal intime, il décrira son "oeuvre artistique", cette macabre mise en scène, jubilatoire à ses yeux du massacre de deux prostituées, d'une famille entière et d'une personne âgée.

L'épouse de John Cree, Elizabeth qui est une ex-chanteuse de music hall semble elle aussi avoir des squelettes dans son placard ! Le chemin de ces êtres énigmatiques croiseront le chemin d'illustres personnes historiques que nous ne connaissons que trop bien comme Karl Marx, par exemple ou encore George Gissing et Dan Leno. Tous se rencontrent sans se connaître, dans la salle de lecture du British Museum ou au théâtre. Ils seront tous suspects aux yeux de la police qui est à la recherche de ce Golem qui sème le chaos dans les quartiers de la ville.

Les descriptions des atrocités endurées par les victimes sont très bien écrites et très bien décrites, il faut avoir les poumons et le cœur solidement accrochés pour ne pas les recracher ! L'auteur est loin d'être avare en descriptions et nous en donne en veux-tu, en voilà à la pelle ! 

Peter Ackroyd nous offre le point de vue de plusieurs personnages ce qui aurait pu être dérangeant mais en fin de compte, absolument pas ; cela a rendu le récit vivant, du moins plus vivant qu'il aurait pu l'être et plus intéressant aussi parce que tout le monde n'a pas la même vision des choses. Cela nous permet de suivre le cheminement des pensées des uns, les actes des autres.

Si l'auteur nous plonge dans une histoire macabre où les macchabées sont légions, un monstre mystique fait sa loi, l'humour est là ! Heureusement car sinon cela aurait été un peu trop glauque et cela aurait finit par peser sur l'atmosphère du récit en général. 

Je me demande comment est l'adaptation cinématographique. Est-elle à la hauteur du récit de l'auteur ? Est-ce que le réalisateur a su mettre en lumière les points cruciaux de cette histoire ? Une chose est sûre, maintenant que je l'ai lu, je peux le voir pour comparer mes deux expériences 😀.

L'auteur nous offre un beau récit bien sombre, bien noir, bien tordant avec une touche humoristique comme je les aime ! Le petit souci est que j'avais déjà trouvé le coupable mais ce n'est pas ce qui nous intéresse réellement ici, ce sont toutes les descriptions que l'auteur a pris bien soin de travailler pour nous donner un récit de qualité.

L'avez-vous lu ou vu ? Avez-vous l'intention de le lire ou de le voir ? En tout cas, je vous conseille fortement la lecture de ce livre si vous n'avez pas peur de vous faire attraper par le Golem...


Note : 8/10


Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.

samedi 17 février 2018

Yakabooks s'offre une virée chez la Diablotine !

Bonjour,

Aujourd'hui, je ne vous propose pas de découvrir un mais deux livres à petits prix grâce à Yakabooks éditions qui a la particularité de proposer ses ouvrages à un tarif unique de 2 €uros, ce qui permet d'accéder à la lecture !

Je vous propose de découvrir ma sélection jeunesse du jour, je commence avec "Chouflette veut son papa" de Virginie Oks.

Résumé :
Chouflette remarque l'absence de son papa quand celui-ci est au travail et le veut près d'elle. Elle aime être avec sa maman, mais ce n'est pas pareil. Ce qu'elle veut, c'est ses deux parents auprès d'elle.

Avis :
Cette histoire est toute mimi et très réaliste ! En effet, Chouflette a son âge ne comprend pas pourquoi elle ne peut pas voir ses parents quand elle le souhaite donc quand le papa n'est pas là, elle le veut et quand sa maman n'est pas là, elle la veut.

C'est une réaction on ne peut plus normal à cette âge et j'aurai envie de vous dire que c'est même mignon. Si vous êtes dans la même situation, l'histoire de Chouflette devrait plaire à vos chérubins.

L'histoire est simple, la plume fluide, les illustrations agréables. J'ai aimé que l'auteur présente l'enfant dans son quotidien.

Ouvrage que je recommande dès 2 ans.

Note : 9/10


Et je termine avec "Léo et les engins mécaniques" de Julien Leclercq.

Résumé :
Léo voudrait conduire un tracteur plus tard... Ou un camion de pompiers, ou de policiers, ou de...

Avis :
Je suis totalement fan des illustrations qui sont aux crayons, il faut dire que c'est rare de nos jours de trouver des livres de cette qualité. Bravo à Nina Mouchmouch, l'illustratrice !

Cette histoire nous raconte les indécisions que rencontrent les enfants. Ils sont tellement mignons, tellement innocents et ne comprennent pas pourquoi ils doivent faire un choix alors qu'ils peuvent faire tellement de choses ! Mais la maman du petit Léo va tenter de lui expliquer qu'il faut parfois faire un choix parce que l'on ne peut pas tout faire même si on aimerait faire tous les métiers du monde...

La plume de l'auteur est simple et accessible aux enfants qui sont en apprentissage de la lecture.

Ouvrage que je recommande dès 5 ans.

Note : 9/10


Qu'avez-vous pensé de ma sélection ? Vous a-t-elle plu ?


Je remercie Yakabooks éditions pour leur confiance renouvelée.

#02 : Le tiercé du samedi

Hello,

Voici le nouveau rendez-vous du samedi, il remplacera le rendez-vous du "J'aimerai et vous ?" qui sera publié le vendredi.

Pour revenir à nos moutons, "Le tiercé du samedi" a été inspiré de "The saturday awards book" qui a été crée par L'échos de mots et qui est repris par Radio Selene avec "Le tiercé du samedi".

J'espère que ce rendez-vous vous plaira et que vous participerez !

Le thème de cette semaine est :

"Les trois livres dont vous aimeriez changer un ou plusieurs éléments de la fin".

N'étant pas spécialement inspiré par ce thème et pas faute d'avoir cherché, je me suis lancée sur le thème d'il y a une quinzaine de jours, celui-ci me parlait plus !

"Les trois livres historiques (romancés ou non) que vous avez aimé".

Ce thème est plus parlant d'autant plus que j'en ai lu pas mal depuis le début de l'année. Voici mon top 3 :

1. En cliquant "ici", vous serez redirigé vers ma chronique.

2. En cliquant "ici", vous serez redirigé vers ma chronique.

3. En cliquant "ici", vous serez redirigé vers ma chronique.

Quel est votre top 3 pour l'un des thèmes ?

Moi, le creeper de Books Kid

Résumé :

Tout le monde le sait : dans l'univers de Minecraft, les creepers explosent. Mais pour Mervyn, c'est bien plus que ça. Il n'a qu'un objectif, rendre fier son père en remportant la prestigieuse compétition annuelle d'explosion.
Car chez les creepers, on ne rigole pas avec ces choses-là ! Entre la pression familiale et les moqueries de son concurrent, les choses vont se révéler plus difficiles que prévu pour le petit monstre vert !

A travers un journal drôle et décalé, suivez l'entraînement de Mervyn, pour devenir rien de moins que le plus grand exploseur de tout l'Overworld !


Avis :

Avis aux fans de Minecraft, ce livre est fait pour vous ! Vous avez toujours voulu savoir ce que pensait un méchant ? Comment vivait un méchant ? Comment un méchant devient méchant ? Ce livre est fait pour vous !

Vous ne connaissez rien au monde Minecraft et vous avez peur de vous perdre ? Pas de soucis jeunes lecteurs que vous êtes, vous ne vous perdrez pas dans l'univers du Creeper.

Ce livre s'adresse aussi bien aux garçons qu'aux filles, je tenais à le préciser car j'ai entendu dire que ce livre s'adressait uniquement aux garçons ! Je tenais à remettre les pendules à l'heure en disant que ce livre peut être lu aussi bien par une fille qu'un garçon, il n'y a pas à se poser la question !

Dans l'univers de Minecraft, les Creepers explosent mais pour Mervyn c'est bien plus que ça car il veut que son père soit fière de lui. Mais pour cela, il doit vaincre son concurrent, Wesley, qui est bien qu'un simple concurrent car c'est en réalité son ennemi ! Est-ce que Mervyn arrivera à rendre son père fière de lui ? Est-ce qu'il arrivera à surpasser Wesley ?

Vous aimerez ce livre pour ces illustrations qui sont topissimes, personnellement j'adore ! La plume de l'auteur est simple et sans chichi ! Elle est fluide, agréable, parfait pour passer un bon moment livresque dans l'univers du Creeper.

C'est écrit sous forme de journal intime illustré qui allie humour, aventure et réussite ! Vous verrez sous un autre regard ces méchants pas si méchant que ça finalement car leurs confidences vont les rendre sympathiques à nos yeux.

Les jeunes lecteurs et lectrices pourront se reconnaître facilement dans ce personnage attachant qui est un enfant comme un autre, qui va à l'école, qui a des relations avec autrui, le sport, le dépassement de soi pour rendre fière ses parents mais aussi la tricherie...

Une chose est sûre, je vous recommande vivement la lecture de ce premier tome et il me tarde de pouvoir découvrir le second qui s'intitule "Moi, le Slime".


Note : 10/10


Je remercie 404 éditions pour cette belle lecture.

vendredi 16 février 2018

Résultats concours

Bonsoir !

Je ne vous fais languir plus longtemps que ça et vous donne les noms des gagnants des deux derniers concours ; à savoir "La box Saint-Valentin" et "Bad for you".

Petit rappel : la gagnante de "Bad for you" à jusqu'à dimanche soir pour me communiquer son adresse postale. Passé ce délai, un nouveau tirage au sort sera effectué. Et qu'en aucun cas, mes partenaires et moi-même pourrions être tenus responsables en cas de perte ou de détérioration de votre lot et aucun autre envoi sera fait.

La gagnante du concours "Bow Saint-Valentin" est :

Chocolatine

La gagnante du livre "Bad for you" est :

Nadia Favre
Mes félicitations à vous deux ! Restez co' je vous prépare quelque chose 😉 !

Les 12 travaux d’Émeraude Kelly qui voulait changer sa vie de Carole-Anne Eschenazi

Résumé :

MA FICHE SIGNALÉTIQUE :
Nom : Kelly              Cheveux : roux
Prénom : Émeraude   Yeux : verts
Surnom : Emmy        Taille : 1,62 mètre
Age : 33 ans               Poids : 61 kilos
Profession : chef de produit marketing pour la société Dulac Arrosoirs
Situation sentimentale : à l'heure actuelle, néant !
Film préféré : "Mary Poppins"
Hobbies : lire des livres, voir des films, caresser mon chat. Tir à l'arc aussi, mais avant (je n'en fais plus depuis un moment).
Péché mignon : le chocolat blanc
Signe particulier : je déteste les robes
Credo : pour vivre heureux, vivons cachés.

Emmy ne le dit pas dans sa fiche signalétique, mais elle attend tellement plus de la vie ! Fort heureusement, en acceptant les 12 défis proposés par la mystérieuse Maud, sa vie risque bien de changer rapidement...


Avis :

Je viens en ce vendredi avec un livre qui nous veut du bien ! Il s'agit de "Les 12 travaux d'Émeraude Kelly qui voulait changer sa vie", c'est un peu les 12 travaux d'Hercule mais à un autre niveau ! Ici, il faut faire appel à son imaginaire et se laisser porter par ses sens, son esprit libre et créatif et se défaire des contraintes que l'on s'impose inconsciemment.

Emmy s'est enfermée dans une routine qui ne lui correspond pas. A 33 ans, elle commence à se remettre en cause. Elle voit ses amis avancer, s'épanouir, grandir tandis qu'elle, et bien elle est restée au même stade. Elle vit seule, elle a un chat très clair-voyant, elle vit dans un appartement qui lui convient, elle a un job qui paye les factures et n'a aucun homme dans sa vie, c'est le néant !

Emmy va prendre une belle claque quand elle va s'apercevoir que l'une de ses amies, est en couple, est heureuse et qu'elle a des projets d'avenir. Au détour d'une balade au Disney store où elle ira à une expo à laquelle j'aurai bien aimé aller, elle fera la rencontre de Maud, telle la marraine la bonne fée de Pinocchio qui va lui changer sa vie ou tout du moins, va s'employer à l'y aider...

Emmy est une jeune femme très attachante. Beaucoup de lectrices pourront s'identifier à elle avec beaucoup de facilité. Elle a des amis en or sur qui elle sait qu'elle peut compter. A eux quatre, ils forment comme elle se plaît à dire "Les 4 fantastiques". Elle travaille dans une boîte qui fabrique des arrosoirs autant vous dire que ce n'est pas très motivant pour se réveiller le matin mais ça paye les factures donc quand il faut y aller, faut y aller !

Emmy a beaucoup de frustrations, elle a des kilos en trop, une patronne tyrannique, le château familial qui coûte cher à entretenir et dont ses parents veulent se débarrasser... Elle a l'impression que le navire sur lequel elle se trouve ne prend plus l'eau mais commence à couler. Il est grand temps d'agir et le destin va placer sur sa route, Maud. Est-ce qu'elle va perdre ses kilos disgracieux ? Est-ce qu'Emmy va trouver son Lancelot ?

Maud est un personnage très mystérieux qui m'a fait penser à Mary Poppins. Je pense que c'est voulu par l'auteur, afin que cela touche et parle tout de suite à la lectrice. Maud va proposer de coacher Emmy à travers l'imaginaire... C'est très simple, pour se faire, il suffit de laisser l'imaginaire empiéter sur le réel mais de façon raisonner.

Émeraude sera dubitative au début mais elle finira par accepter l'aide que lui propose Maud. Après tout, qui ne tente rien, n'a rien et il n'y a pas de danger à se servir de son imaginaire pour avancer dans la vie, bien au contraire. Elle aura des travaux à réaliser sur douze semaines. Elle devra réfléchir sur sa vie, elle devra faire appel à son imaginaire.

J'ai adoré les personnages fictifs qui sont venus rejoindre ce récit tel que Blanche-Neige, Cendrillon ou Peter Pan.

La plume de l'auteur est fluide, rythmée, agréable. Sous couvert d'histoire, l'auteur nous distille des conseils qui nous font du bien. J'ai beaucoup aimé ma lecture de ce roman sur le développement personnel.

A la fin de l'histoire, il y a un cahier pratique qui recense les douze travaux réalisés par Émeraude pour tester si vous en ressentez le besoin. Pour ma part, je pense tester mais avant, je vais m'acheter un beau cahier. 

En bref, ce roman coach est original, drôle et addictif, à découvrir !


Note : 9/10


Je remercie Eyrolles roman pour cette belle lecture.

#20 : J'aimerai et vous ?

Hello,

Comment allez-vous en cette veille de week-end ? Pour ma part, on fait aller ! Alors, comme je vous l'expliquais dans le billet de samedi dernier, j'ai décidé de déplacer ce rendez-vous au vendredi en espérant que cela vous inspirera pour les futures sorties livresques.

Je commence avec les sorties du jour :

Résumé :
Après de nombreuses désillusions et déboires sentimentaux, Lucie compte bien se prendre en main. A bientôt 25 ans, elle est toujours célibataire et rêve secrètement du prince charmant. Un jour avec son amie, elles tombent sur un article un peu spécial, un milliardaire pourtant charmant, fait une drôle de proposition aux femmes du monde entier. Quant au charismatique Henry, aucune femme ne lui résiste et il ne s'en prive pas. En postant cette annonce que cherche-t-il vraiment ?




Résumé :
Elle n'aurait pas dû être différente des autres. Pourtant, elle va tout changer.

Jonh Hunter, chef de l'Organisation n'est pas homme à se laisser dicter sa conduite ni sur le théâtre des opérations ni dans son lit.
Sa philosophie : avancer droit devant dans contourner l'obstacle, ne jamais regarder en arrière.
Pourtant, lorsque sa propre vie est mise en danger, c'est auprès du Docteur Ava Rodhes qu'il va trouver refuge.
Quelques années auparavant, il lui a sauvé la vie. Elle a une dette envers lui et aujourd'hui il vient réclamer son dû.
De son côté, la jeune femme n'a jamais oublié ces quelques jours à côtoyer l'enfer... Et à découvrir le paradis.
Mais en convoquant les démons de son passé, Hunt fait dangereusement grimper la note. Le prix ne risque-t-il pas d'être trop élevé pour Ava ?

Puis la sortie du 17 février :

Résumé :
Quand deux destins opposés se rencontrent.
Louise et Marco viennent de deux univers totalement opposés. Louise est responsable de projet au prestigieux MIT de Boston, Marco est le fils de Max Gardani, chef du plus puissant clan mafieux de la Côte d'Azur. Ils n'auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant... Quand Max meurt, dans des circonstances plus que suspectes, Louise se retrouve en tête sur la liste des accusés.
Quel lien mystérieux relie Marco et la jeune femme ? Que détient-elle qui la rend si dangereuse aux yeux du fils du Parrain ?
Pour le savoir, Marco devra renoncer à ses certitudes... Et surtout résister à la passion qu'il ressent quand il est à ses côtés.

Les sorties du 20 février :

Résumé :
Elle, c'est Hope. Elle a vécu les pires souffrances qui soient et ne croit plus en l'amour. Son fils Cameroun, âgé de huit ans, est le seul être qui compte à ses yeux.
Elle s'est réfugiée avec lui, à Los Angeles, chez son oncle, dans un café où les célébrités viennent souvent.
N'ayant pas sa langue dans sa poche, Hope ne prendra pas de gants quand elle rencontrera Silas Campbell, l'acteur désigné le plus sexy de la planète, qui, fou de rage, lui ordonne de surveiller son fils.
Une femme brisée aux cicatrices multiples...
Un homme public, adulé par des milliers de fans...
Un enfant spécial...
Une rencontre chaotique...
Un endroit accueillant où règnent amour et bonne ambiance.
Le meilleur cocktail pour unir leur destin mais Hope sera-t-elle prête à aimer à nouveau ?

Résumé :
Victoria a tout : un job de rêve, un salaire exceptionnel, un bel appartement à Los Angeles, des amis géniaux. Il ne lui manque qu'une seule chose...
Un mec ? Certainement pas, elle refuse de se compliquer la vie ! Non, Victoria rêve d'être mère, mais surtout pas de tomber amoureuse.
Et elle a la solution parfaite : sous couvert d'organiser des castings pour sa boîte de prod, elle va chercher le géniteur idéal.
Aucun risque que ça déraille ! Sauf quand l'un des candidats, aux yeux de braise et au corps sensuel, met à mal toutes les résolutions de Victoria.
Il la veut, dans son lit et dans sa vie, et n'est pas près de renoncer. Ça promet !
Volume 6/6

Résumé :
Son prénom : Hunter
Son job : Exécuteur (enfin... pas vraiment)
Son rôle : indéfini pour le moment
Le contrat qu'il doit remplir : amener Abbygaëlle à l'apprécier, à l'aimer, afin qu'il fasse d'elle son esclave...
Son but : obliger ses bourreaux à sortir de leurs trous et enfin pouvoir se venger de leurs actes de torture et seule Abby peut l'y aider.
Ce qu'il déteste : la voir pleurer...



Les sorties du 21 février :

Résumé :
Ils n'auraient jamais dû se rencontrer.
Pour Daniel Hollingsworth, l'amour, ça n'existe pas ! Ce n'est qu'un prétexte inventé pour écrire des histoires. Et lui n'a pas le temps pour ça. En tant que Hollingsworth, famille connue de toute la bourgeoisie anglaise et faisant régulièrement la une de la presse people, son avenir est tout tracé : il épousera une jeune fille de bonne famille, charmante et bien élevée. Et cela lui convient parfaitement... Jusqu'à ce qu'il croise le regard de cette jeune femme aux yeux bleu sombre, assisse en face de lui dans le train. Pourtant, avec son apparence réservée et son sourire timide, elle n'a rien du genre de femmes qui lui plaît. Alors, pourquoi son cœur a-t-il raté un battement quand elle a levé les yeux vers lui ?

Résumé :
Il ne sera jamais vraiment à elle.
Gil a encore du mal à y croire. Pourtant, cette fois-ci, elle ne rêve pas, ce qui lui arrive est bien réel. Oui, elle est la petite amie de Pain Mac Lain, l'acteur mondialement connu, et oui, lui aussi est tombé amoureux fou d'elle. Alors, pour se rassurer, elle repense sans cesse à cette promesse qu'il lui a faite, celle de toujours la surprendre, de rester à ses côtés et de ne jamais la laisser s'éloigner. Et Gil sait que que ces paroles sont sincères, que tous les deux ressentent cette même attirance incontrôlable l'un pour l'autre. Mais elle sait aussi qu'elle ne pourra pas échapper à la réalité bien longtemps : l'homme qu'elle aime est adulé par des milliers de femmes et suivi au quotidien par des paparazzis avides de scoops et de scandales. Leur amour résistera-t-il aux pièges de la célébrité ?

Résumé :
La mort peut-elle vraiment les séparer ?
Du vide. C'est tout ce que Calie ressent depuis qu'elle a appris la disparition d'Ezio. Cela fait maintenant des mois qu'elle ne parle plus et qu'elle s'est complètement coupée du monde extérieur. A quoi bon continuer à vivre alors qu'elle vient de perdre celui qui comptait le plus pour elle ? Le seul qui était capable de comprendre sa souffrance et de la lui faire oublier d'un regard. Pourtant, Calie sait que, tôt ou tard, elle devra revenir à la réalité, si cruelle soit-elle. Car une nouvelle vie dépend de la sienne désormais, et elle va devoir se battre si elle veut la protéger du danger qui les guette. Mais, contrairement à ce qu'elle pense, elle ne sera pas seule pour le faire...

Je poursuis avec les sorties du 22 février :

Résumé :
Dans ma famille, le sens du jeu est innée : nous maîtrisons l'art de tisser des toiles pour y attirer nos proies à la perfection. Procéder à un chantage odieux pour obtenir ce que l'on désire est habituel pour nous-c'est même une tradition, perpétuée de père en fils.
Je veux, j'obtiens.
Merryn, la délicieuse secrétaire de ma cousine ne déroge pas à la règle. Elle dissimulait de petits secrets qu'elle a eu le malheur de me dévoiler. Pour se protéger, elle a cru pouvoir me repousser.
Trop tard, Merryn. Je compte bien te dévorer.


Résumé :
A Londres, au coeur de Notting Hill, se dresse une belle maison bleue divisée en cinq appartements. Sarah, psychologue pour enfants, habite l'un d'entre eux. Au fil des années, la jeune trentenaire a sympathisé avec les autres propriétaires : une vieille dame un peu revêche, une jeune couple dynamique, une mère et sa fille très secrètes... Mais depuis son divorce avec Léo, six mois plus tôt, Sarah ne profite plus comme avant de l'élégante maison victorienne et de son petit jardin. Et pour cause : son ancien mari, qui l'a quittée pour une autre, s'est installé deux étages plus bas, avec sa nouvelle compagne.
Pour Sarah, l'heure des choix a sonné. Doit-elle profiter de cette occasion pour essayer de reconquérir Léo, qui ne cesse de la troubler ? Ou, au contraire, quitter définitivement la maison bleue ? Tirer un trait sur le passé et prendre un nouveau départ ? Alors qu'elle s'apprête à écrire une nouvelle page de sa vie, Sarah sait qu'elle pourra compter sur l'aide et le soutien de ses voisins.

Voilà, pour les sorties qui me tentent pour cette semaine qui arrive. Et vous, qu'attendez-vous pour les 7 prochains jours ?