lundi 15 janvier 2018

Le temps des regrets de Mary Higgins Clark

Résumé :

Delaney Wright est au sommet de sa carrière : couvrir le procès le plus sensationnel du moment vaut à cette jeune journaliste d'être promue au JT de 18 heures ! Le cas de Betsy Grant, accusée d'avoir tué son mari, un riche médecin, fascine le public. D'autant que si nombre d'indices accusent la veuve, celle-ci est prête à tout pour prouver son innocence. Y compris à refuser la négociation de peine que lui propose son avocat. Delaney, convaincue que Besty n'est pas coupable, veut l'aider à tout prix. Mais, au moment où le procès commence, ses amis Alvirah et Willy Meehan lui révèlent un secret qui la bouleverse : l'identité de sa mère biologique qu'elle ignorait jusqu'alors.


Avis :

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu du Mary Higgins Clark. J'ai pris beaucoup de plaisirs à lire ce livre. Il est vrai que dans ma jeunesse, je ne ratai aucunes de ses sorties mais depuis quelques années, je suis totalement à la ramasse mais le plaisir en est plus grand lorsque je la trouve dans un bon récit comme celui-ci.

Alors je suis sûre que certains me diront mais c'est du déjà vu ma p'tite dame ! Mais pour moi, non ! C'est une découverte. Ne suivant plus assidûment les sorties de l'auteur, je peux encore me laisser surprendre par son récit.

L'histoire est simple, la trame de l'histoire bien ficelée avec une bonne intrigue. Les personnages sont égaux à eux-mêmes, on croît les cerner mais c'est sans compter sur l'esprit pervers de l'auteur qui va nous lancer sur diverses pistes qui vont nous amener à imaginer divers scénarios tous plausible mais il n'y en a qu'un qui est le bon ! Pour ma part, j'ai trouvé le coupable relativement vite mais il faut dire qu'au fil des ans, j'ai un certain instinct pour trouver le coupable !

"Le temps des regrets" est un roman léger, sans prise de tête, on se laisse porter par les mots de l'auteur avec une facilité déconcertante. Ce livre a été dévoré rapidement, je voulais savoir si mon hypothèse était la bonne 🙂.

On va suivre l'histoire en deux temps. Le procès où Betsy est accusée d'avoir tué son mari et Delaney qui est chargée de retrouver la mère biologique de Betsy...

Delaney est un personnage touchant. Cette jeune femme est à la recherche de ses racines. Betsy est une femme qui file droit dans ses bottes. Elle incarne l'honnêteté et les personnes ont du mal à croire en sa sincérité, en sa loyauté envers son mari malade. Il est vrai que de nos jours, il est facile d'abandonner sa moitié en le quittant sous prétexte qu'il est malade...

Ce roman aborde des sujets sensibles et d'actualités. Mary Higgins Clark nous montre une fois de plus l'étendue de son talent dans ce récit que je recommande à la lecture au fan comme au non-fan de l'auteur.


Note : 9/10


Je remercie le Livre de Poche pour ce service de presse.

#102 : C'est lundi ! Que lisez-vous ?

Hello,

Comment allez-vous en ce lundi frisquet et humide ? Pour ma part, j'ai la tête dans le brouillard ! Je viens de louper une de mes résolutions qui consistait à dormir la nuit au lieu de lire ! Résultat des courses, j'ai les yeux qui piquent à mort et je veux retourner dans mon lit 😛 ! Vivement ce soir mais en attendant, voici mon c'est lundi !

J'ai donc lu la semaine dernière :


Je lis :

Je lirai :

Que lisez-vous les livrauvores ? Je suis toute ouïe ! 

dimanche 14 janvier 2018

Contes merveilleux

Résumé :


Dans ces châteaux et ces palais, on trouve des frères vaniteux et des femmes trop curieuses, une reine maléfique et des fées bienfaitrices. Selon le conte, le mari est un ogre, un prince ou une simple ombre. 
Nous voici au cœur du merveilleux, avec six chefs-d’œuvre des plus grands conteurs : Charles Perrault (La Belle au bois dormant, La Barbe bleue), les frères Grimm (Blanche-Neige, L’Eau de la vie) et Hans Christian Andersen (Les Nouveaux Habits de l’empereur, L’Ombre).



Avis :

Dans la version que je vous propose ici, c'est pour les élèves de collège qui étudient ou étudieront "Les contes merveilleux" d'Andersen, Grimm ou encore de Perrault au collège, en classe de sixième.

Dans ce livre que je trouve extrêmement bien conçu il y a les contes de :
- La Belle au bois dormant,
- La Barbe bleue,
- Blanche-Neige,
- Les Nouveau Habits de l'empereur,
- L'Ombre.

Je trouve que cet ouvrage est un très bon outil pédagogique, bien conçu qui va permettre au prof tout comme à l'élève de pouvoir travailler sur un bon support très complet qui peut être renforcés avec des fichiers audios.

Pour ma part, en tant que maman, je suis totalement conquise par ce genre d'ouvrage qui met l'enfant dans de bonnes conditions pour étudier.

Ce livre pédago a pour thématique la transgression. Un livre sur les contes merveilleux qui a pour fonctions de distraire et d'enchanter le réel, en racontant des événements imaginaires, en mettant en scène des fées, des ogres et des héros qui, en général, sortent vainqueurs de leurs épreuves et s'apprêtent à vivre un futur heureux. Pour autant, à y regarder de plus près, la plupart des personnages, bons ou mauvais, transgressent les règles et les lois.

Le conte merveilleux imagine des créatures et des pouvoirs impossibles dans la réalité : créer le merveilleux, c'est donc déjà transgresser le réel.

La transgression, c'est aussi aller au-delà d'une limite, sortir d'un cadre donné. Étymologiquement, le verbe transgredi signifie "traverser", "franchir", et par extension "dépasser la mesure".

Le parcours se fait en trois étapes :
I. La transgression du réalisme par le merveilleux 
II. Les personnages transgressifs bénéfiques et maléfiques
III. Les thèmes associés : la traversée au-delà des cadres et le travestissement pour s'affranchir d'un interdit.

La force du regard avec du vocabulaire, des exercices, des groupements de textes autour de l'œuvre. Vocabulaire, exercices, groupements de textes autour de l'œuvre. Lecture d'images et reproductions en couleurs d'œuvres d'art. Prolongements interdisciplinaires : langues et cultures de l'Antiquité, histoire des arts... Bref de quoi donner envie aux élèves de creuser plus au-delà de l'histoire, au-delà du texte.


Note : 10/10


Je remercie Le Livre de Poche pour ce service de presse.

#110 : Mon IMM

Bonjour et bon dimanche tout le monde !

J'espère que vous avez un mauvais temps tout comme chez moi pour pouvoir vous poser dans un fauteuil avec un bon bouquin !

Dans mon billet du jour, je vous présente mes réceptions de la semaine avec mon achat également 🌝. Vous aurez noté que j'ai été sage cette semaine !



Gain concours chez ma copinaute Vampilou, merci ma belle 😍 :

Et j'ai enfin complété la saga de Karine Halle, il n'y a plus qu'à trouver le temps de les lire maintenant 😀 :

Qu'avez-vous acheté, emprunté ou gagné cette semaine ?

samedi 13 janvier 2018

#15 : J'aimerai et vous ?


Hello,

Je vous présente les sorties prévues pour les 7 prochains jours !

Et je commence avec la sortie de ce lundi 15 janvier 2018

Résumé :
Elle avait tout prévu sauf lui !
Il y a sept ans, Dean et Tessa étaient en fac, et ils s'aimaient déjà. Le jour de leur premier baiser, un drame épouvantable est survenu, brisant leur vie. Incapables de se regarder en face, ils ont pris des chemins séparés. Aujourd'hui, le destin les réunit.
Malgré la culpabilité et les regrets, malgré les vies opposées qu'ils se sont construites, la passion est intacte, les pulsions décuplées, l'attirance, d'une force inouïe. Mais pour pouvoir avancer, Dean et Tessa devront affronter le passé et surtout comprendre qui les a réunis et pourquoi...
Volume 6/6


Je vous parle ensuite des sorties du 17 janvier 2018 où il y en a quelques unes 😍

Résumé :
"Si j'ai appris une chose, c'est que l'amour est chaotique. Il ne nous est pas livré dans un joli paquet cadeau. Il ressemble plutôt au cadeau d'un enfant, tout froissé et gribouillé au crayon. Imparfait. Mais toujours un cadeau. Seulement, tous les cadeaux ne sont pas faits pour durer éternellement."
Fantasque et drôle, Jubilee Jenkins souffre d'un mal extrêmement rare : elle est allergique au contact humain (pour résumer aux gens). Après un épisode qui a failli lui coûter la vie, elle décide de ne plus sortir de chez elle. Mais à la mort de sa mère, Jubilee doit affronter le monde et les gens. Elle trouve refuge à la bibliothèque municipale, où elle décroche un travail, et y rencontre Eric Keegan, un homme divorcé qui vient de s'installer en ville avec son fils adoptif, un petit génie perturbé. Bien qu'il ne comprenne pas pourquoi Jubilee le tient à distance, il sous le charme... Ces trois-là n'étaient pas destinés à se croiser et pourtant seule leur rencontre va leur permettre de s'ouvrir à la vie et à l'amour, formant ainsi un trio irrésistible.

Résumé :
Anéantie par la liaison de son mari qui a conduit à l'éclatement de leur famille, Kate remonte peu à peu la pente et commence à entrevoir le bout du tunnel. Mais lorsque l'on diagnostique un cancer à Jess, sa fille de douze ans, c'est pour elle, l'épreuve ultime. Elle a un fils de dix-huit ans nourrissant une haine profonde pour son père, un fils de sept ans désorienté et un ex-mari démissionnaire. Kate sait qu'elle doit laisser de côté ses propres peurs et son chagrin, et penser avant tout à ses enfants et, tout particulièrement à Jess. Mais si se préoccuper de leur bien-être à tous voulait dire commettre l'impensable ?




Résumé :
"Cette douleur qui est la mienne, cette blessure, je la chéris. Puisque c'est tout ce qu'il me reste..."
Parfois, l'amour ne suffit malheureusement pas à tout résoudre; et quand resurgissent les démons du passé, le fragile équilibre qu'avaient réussi à trouver Louis et Emma vole alors en éclats.
Si Emma est parvenue à prouver à Luis qu'il pouvait exister une fois descendu de son piédestal, saura-t-il de son côté lui confier les clés de son plus  noir secret, prouvant ainsi qu'il a fait d'elle son exception ?
Une traversée houleuse, entre vengeance, passion et déchirements, en quête d'un salut qui ne pourra se réaliser qu'à travers l'autre.

Voici les sorties du 18 janvier 2018 :

Résumé :
Neil et Mia ne se connaissent pas mais ont tout pour se détester ! Réunis par Ivy, une amie commune, pour une fête en l'honneur de Kim et Alec, ils vont devoir apprendre à vivre ensemble. Mais le séjour tourne à la catastrophe : Kim et Alec ne peuvent plus se supporter, Ivy fait gaffe sur gaffe, une tempête tropicale empêche tout le monde de s'échapper... Crises de nerfs, crises de rire, file attirance... Comment Neil et Mia vont-ils sortir de cette semaine mémorable ?





Et du 20 janvier 2018 avec la seule sortie, celle des Emma Green avec "Jeux imprudents", tome 4 (numérique).

Résumé :
Pour eux, la vie a cessé d'être un jeu !
"A 17 ans, je fuis l'enfer, ma famille d'accueil et le désert du Névada pour venir retrouver Harry Quinn sur son île paradisiaque. Harry, c"est mon amour d'enfance. Et ma plus grande trahison. Kidnappé à 3 ans et séquestré jusqu'à 11, il a traversé le pire. Et j'étais là.
Maintenant majeur, de retour parmi les siens et devenu le roi de la fac de Key West, il s'est reconstruit sans moi et s'est métamorphosé : je l'ai quitté enfant, je le retrouve immense, puissant, sculpté, beau à crever. C'est bien joli, tout ça... Mais moi, je deviens quoi ? Moi qui lui rappelle son enfance volée, cette vie d'avant qu'il veut tant oublier, j'ai tout à perdre. Harry compris, mais j'ai trop besoin de lui pour renoncer.
Il avait juré de ne jamais m'abandonner. Pourquoi a-t-il brisé notre pacte d'enfants ?"
Petits, June et Harry ont partagé leur solitude et joué à ne pas avoir peur. Aujourd'hui, leur passé les rattrape et, pour sauver leur peau, ils vont devoir s'apprivoiser à nouveau, s'unir enfin, se tendre la main... Et ne plus jamais se lâcher.
Volume 4 sur 6.


Et vous les livrauvores, quels sont les sorties livresques que vous attendez pour la semaine à venir ? Je suis toute ouïe !

vendredi 12 janvier 2018

Mille soleils de Nicolas Delesalle

Résumé :

Ils sont quatre, réunis en Argentine par le travail et des passions communes. Vadim le taiseux aime la physique des particules, et le bel Alexandre a installé des panneaux solaires sur les 1600 cuves de l'observatoire astronomique de Malargüe. Avec ses yeux clairs, Wolfgang est un astrophysicien rêveur, spécialiste des rayons cosmiques d'ultra-haute énergie. Quant au jeune Simon (qui consulte toujours Clint Eastwood avant de se décider), il doit écrire un article sur ces rayons pour le CNRS.
Ils ont quelques heures pour parcourir 200 kilomètres de piste et prendre leur avion à Mendoza. Pourtant, en une seconde, leur existence va basculer.
Que faire quand le drame survient et que, du haut d'un volcan, seul le ciel immense de la pampa vous contemple ?


Avis :

Pour ma part, c'est la premier livre que je lis de l'auteur et ce fut une magnifique découverte ! J'ai même une anecdote à vous raconter et que j'ai eu la chance de raconter à Nicolas mercredi, lors de sa séance de conf-dédicace à la librairie de Paris. Je venais de recevoir le livre, j'ai commencé à lire les premiers chapitres comme je le fais à chaque fois qu'un nouveau livre fait son entrée à la maison sauf que voilà, j'ai vite été happé par les lignes de ce huis clos à ciel ouvert. Résultat des courses, j'avais oublié d'aller récupérer ma fille à l'école et c'est la maîtresse qui m'a appelé et m'a fait sortir de ce huis clos que j'avais déjà bien entamé !

Wolfgang, Vadim, Simon et Alexandre auraient dû se douter que cette journée n'était pas une journée comme les autres, et qu'elle n'allait pas être des plus joviales pour ces messieurs. Ils prennent la route pour rejoindre Mendoza où un avion devait les mener à Buenos-Air sauf que voilà tout ne va pas se passer comme prévu...

On va apprendre à connaître chacun des personnages, s'attacher un peu à eux, savoir comment ils se sont rencontrés, depuis quand ils se connaissent... Puis d'un seul coup, l'auteur va enclencher la deuxième pour nous propulser dans cette voiture qui dévale les routes, Vadim va perdre le contrôle du véhicule, va s'ensuivre alors une longue scène où l'on va vivre avec ces hommes l'accident. Nous sommes spectateurs, nous ne pouvons rien faire, nous assistons tout comme le narrateur impuissant à ce qui arrive à ces quatre hommes.

Vadim est peu bavard. Les mots ce n'est pas pour lui. On découvre au fil des pages la raison, et personnellement, cela m'a touché, j'ai été touché par cet enfant qui n'a pas pu s'épanouir et que cela l'a suivi jusqu'à l'âge adulte. Il est difficile de se défaire de ses mauvaises habitudes ! Toujours est-il qu'il est un brillant chercheur en physique des particules. C'est lui qui a pris le volant de cet engin de la mort. A ses côtés se trouve Alexandre. Alexandre a installé les panneaux solaires du centre de recherche.

Wolfgang est un astrophysicien, spécialisé dans les noyaux actifs des galaxies et des rayons cosmiques. Puis Simon. Ce dernier est journaliste. Il doit rédiger un article sur la semaine qu'il a vécu auprès de ces chercheurs.

Ils croiseront une routarde. Ce sera la seule et la dernière personne qu'ils croiseront mais ça, ils ne le savent pas encore. Elle s'appelle Mathilde. C'est une dame d'un certain âge qui en a eu marre de sa vie trop bien, trop propre, trop lisse et a décidé sur un coup de tête de prendre le large et de parcourir le monde... Nicolas reviendra sur elle et nous prendrons plaisir à savoir ce qu'elle devient.

A 9h23'58" : fin du voyage pour ces hommes. La voiture sort de la piste, puis fait des tourner-bouler. Les passagers essaient tant bien que mal de se tenir à ce qu'ils peuvent pour rester entier, en vie...

La véritable "histoire" commence enfin et nous, lecteurs sommes pris dans un engrenage auquel on n'a pas envie de se défaire. On se demande ce qui se passe, comment ça se fait ? Que s'est-il passé ? Est-ce que tout le monde va bien ? Qui est vivant ? Y a-t-il des survivants ?

C'est ainsi que l'on va pouvoir suivre tour à tour ce qui se passe dans la tête des personnages, connaître les pensées les plus sombres, les plus douces, les plus simples, les plus heureuses. Lorsque la mort nous touche, nous frôle, on voit la vie différemment...

Pour ma part, je trouve que "Simon" ressemble beaucoup à l'auteur. Certes, je ne le connais pas mais lorsque j'ai assisté à sa conférence, j'ai ressenti tout de suite cette connexion avec ce personnage. Je l'ai vu dans son regard, dans la façon qu'il a eut de s'exprimer, de m'écouter et de me raconter. Nicolas Delesalle m'a dit être assis à la même place que Simon dans ce véhicule. Cela doit être un choc pour lui, et une belle thérapie aussi de pouvoir mettre des mots sur ses maux.

J'ai aimé l'honnêteté de l'auteur, nous faire confiance en nous racontant son histoire qui est plus que touchante mais qui ne tombe pas dans le drame. Il allège le tout avec un humour que j'ai beaucoup aimé. J'ai posté un passage sur Instagram  (en cliquant sur Instagram, vous serez redirigé sur la photo) qui donne le ton et qui a eut le mérite de me faire éclater de rire. La plume de l'auteur est simple, sans chichi, brut. Ce n'est pas un travail de journaliste qu'il nous offre mais son vécu, du personnel mais avec une touche de fiction qui apporte beaucoup à ce récit.

J'ai adoré ma lecture, j'ai aimé la façon dont été agencé les chapitres qui sont des heures. On suit ainsi le récit dans le temps. Ce qui a été long pour eux a été court pour nous. Mon seul regret est que nous n'avons pas d'épilogue pour savoir comment va tout le monde même si j'ai pu constater qu'un des personnages de cet accident était bien portant 😉.

En  conclusion : à lire de toute urgence, dépaysement garanti dans ce huis clos où la pampa est reine.


Note : 9,5/10


Je remercie Préludes Editions pour cette magnifique lecture.

Hot Love Disaster de Cécile Chomin

Résumé :

Hot, comme Fabien – à moins que ce soit Francis ? Impossible de retenir ce fichu prénom ! –, le brun ténébreux, et accessoirement lieutenant de police, que je suis forcée de suivre afin de trouver l'inspiration pour mon prochain best-seller (message à mon éditeur : je te hais). Absolument pas mon genre en temps normal, mais j'avoue que je ne suis pas insensible à son côté bad boy. Lui, par contre, ne peut pas sentir les femmes de caractère : ça promet.

Love, comme la comédie que mon beau flic et moi nous apprêtons à jouer. Car Félix – Florian ? – souffre de la même malédiction que moi, à savoir : une mère atrocement pressée de le caser. Et, puisque l'enquête nous oblige à migrer dans le sud familial pile à la période des fêtes, nous avons convenu de nous faire passer pour un couple.

Disaster, parce que la vie, quand c'est compliqué, c'est tellement plus marrant ! Du coup, en plus de tout ça, il se trouve que j'ai parié avec ma meilleure amie que je ne coucherai pas avec Ferdinand – Fabrice ?

Je peux le faire, je peux tenir. Enfin... tant qu'il n'enlève pas son T-shirt.


Avis :

Je ne pensais pas que c'était possible mais ce tome est meilleur que le premier ! Vous n'êtes pas obligée de lire le premier tome pour lire celui-ci. Ce n'est pas une suite à proprement parler, ce tome est consacré à Maïa alors que le premier était consacré à Lydia (sa meilleure amie) mais comme c'est un intégral, autant faire les choses bien et commencer par le commencement.

Maïa est jeune femme, belle, célibatante et accessoirement auteur ! Les mecs ? Uniquement des coups d'un soir ! Son adage ? Pas d'attachements, pas de sentiments, juste une partie de jambe en l'air et basta !

Le problème de Maïa ? La pire chose qui puisse arriver à un auteur, la panne de la page blanche ! Elle n'a plus aucune inspiration, rien. Son éditeur (ou le tyran, ça dépend de quel point de vue on se place en fait) est homo (vous allez comprendre pourquoi je vous le précise), lui a suggéré plusieurs idées dont écrire une autobiographie, avec sa vie mouvementé, il y aurait de quoi faire des tomes à profusion mais c'est sans compter sur sa tête de mule ! Alors, il lui a trouvé une super inspiration, une super idée, elle va écrire un polar ! Son éditeur va faire des pieds et des mains ou des fellations (rayez la mention inutile) pour que Maïa puisse suivre à la trace un flic en fonction ! Et ça tombe bien, ce flic, elle le connaît... ou pas ! Oui, Maïa fait un vrai blocage sur les prénoms, impossible pour elle de s'en rappeler ! Et je dois vous dire que ça va apporter une pointe d'humour à cette histoire qui l'est déjà !

Maïa est un phénomène à elle toute seule ! La première rencontre avec ce flic est à marquer d'une pierre blanche dans le calendrier, c'est d'un comique à tout épreuve, tellement drôle et improbable qu'on se dit que ce genre de choses ne peut arriver qu'à Maïa !

Fabien, Ludovic, Julien ou je ne sais quoi, je crois que je suis devenue comme Maïa, impossible pour elle de retenir son prénom, à se demander comment elle fait avec ses amis ! Ça va mettre notre flic en pétard, et il va essayer de lui graver son prénom dans le crâne ou ailleurs...

Donc, la première rencontre de Maïa et Antoine (Julien ?) va être assez folklo mais ils ont besoin l'un de l'autre pour se sortir chacun de leur ennuis respectif. Maïa a besoin d'écrire un best seller et Marc (Fabien ?) a besoin de se trouver une fiancée pour que sa famille le laisse en paix ! C'est ainsi qu'ils vont concocter tous deux (plus Maïa en fait !) un plan machiavélique et s'aider mutuellement...

Vous l'aurez compris, ce nouveau tome est encore un gros coup de cœur pour moi, Cécile a une plume tellement belle, fluide, addictive, drôle, plaisante, agréable que les pages défilent et on ne s'en aperçoit pas ! J'ai lu ce livre à la vitesse de la lumière et j'en redemande ! Ça tombe bien, je suis en pleine lecture du tome 3 😀. C'est beau les intégrales n'est-ce pas ?


Note : 10/10